être soi-même

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour février 2007

22 février, 2007

Sans toi

Classé dans : Poèmes — nacydymeg @ 21:47

Sans toi dans Poèmes sans5ftoi5fje5fne5fsuis5frien2

 

Une porte se ferme et s’ouvre

Ton ami t’a laissé tomber

Et tu es tout chagriné

Ce n’est pourtant qu’une porte qui s’est

fermée

Sur ton amour terminé

Tu croiras ne jamais l’oublier

Et de tes yeux les larmes vont couler

Mais quand un certain temps sera

passé

Tu verras la porte s’entrebâiller

Ton sourire tu auras retrouvé

Le gros nuage est terminé

La porte peut s’ouvrir

Car tu recommences à vivre

Bientôt un autre amour tu auras trouvé

 Et l’autre sera bien loin dans tes

pensées

Les portes sont faites pour s’ouvrir et

se fermer

Et le bonheur pour sortir et

Entrer

sans5ftoi5fje5fne5fsuis5frien2 dans Poèmes

Les Larmes

Classé dans : Poèmes — nacydymeg @ 21:20

coeurfin.gif

 

 

 

 

Les larmes sont une sorte doiseaux qui habitent le coeur des êtres

 Quelquefois, elles apparaissent en bande ;

Souvent ce nest quune seule qui prend son envolée

 Pour se poser sur le bord dune paupière

 

 

coeurfin.gif

 

 

Les larmes envoient toujours les messages
que le coeur ne peut envoyer en paroles.

 

coeurfin.gif

21 février, 2007

merci call

Classé dans : Mes créations,Pour Call — nacydymeg @ 18:42

vide1mercicall.gif

A ma fille: Charles Aznavour

Classé dans : paroles de chansons — nacydymeg @ 11:38

A ma fille: Charles Aznavour dans paroles de chansons barres148

 

Je sais qu’un jour viendra car la vie le commande
Ce jour que j’appréhende où tu nous quitteras
Je sais qu’un jour viendra où triste et solitaire
En soutenant ta mère et en traînant mes pas
Je rentrerai chez nous dans un « chez nous » désert
Je rentrerai chez nous où tu ne seras pas.

Toi tu ne verras rien des choses de mon cœur
Tes yeux seront crevés de joie et de bonheur
Et j’aurai un rictus que tu ne connais pas
Qui semble être un sourire ému mais ne l’est pas
En taisant ma douleur à ton bras fièrement
Je guiderai tes pas quoique j’en pense ou dise
Dans le recueillement d’une paisible église
Pour aller te donner à l’homme de ton choix
Qui te dévêtira du nom qui est le nôtre
Pour t’en donner un autre que je ne connais pas.

 

Je sais qu’un jour viendra tu atteindras cet âge
Où l’on force les cages ayant trouvé sa voie
Je sais qu’un jour viendra, l’âge t’aura fleurie
Et l’aube de ta vie ailleurs se lèvera
Et seul avec ta mère le jour comme la nuit
L’été comme l’hiver nous aurons un peu froid.

 

Et lui qui ne sait rien du mal qu’on s’est donné
Lui qui n’aura rien fait pour mûrir tes années
Lui qui viendra voler ce dont j’ai le plus peur
Notre part de passé, notre part de bonheur
Cet étranger sans nom, sans visage
Oh! combien je le hais
Et pourtant s’il doit te rendre heureuse
Je n’aurai envers lui nulle pensée haineuse
Mais je lui offrirai mon cœur avec ta main
Je ferai tout cela en sachant que tu l’aimes
Simplement car JE T’AIME
Le jour, où il viendra.

 

barres148 dans paroles de chansons

12345
 

medecin.cantalien |
Samclaude ou bien? |
Mes chats Devon Rex et Cha... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Muse
| Virginie et Guillaume
| récits