être soi-même

Bienvenue sur mon blog

29 août, 2007

Elodie Frégé

Classé dans : Elodie Frégé,paroles de chansons — nacydymeg @ 13:54

Elodie Frégé  dans Elodie Frégé elodiefrege1

 

 

 

Paroles de Quand Il Me Manque

 

 

Quand il me manque
Je fais semblant d’être indifférente
Quand il me manque

 

Je mets mon coeur aux quatre vents
Et j’attends qu’il rentre
Quand il me manque

 

Quand il me manque
Je ne suis plus vraiment moi
Je reste en planque dans ses t-shirts
Qu’il a oublié chez moi

 

Je n’ai pas trouvé de remède encore
Comment vivre loin de lui, je l’ignore
Car je ne mens qu’à moi
Si je dis je ne manque de rien sans lui

 

Quand il me manque
J’ai ses photos
Ma maison se hante
Quand il me manque

 

Les yeux alors à demi clos
Je nous réinvente
Quand il me manque

 

Chaque seconde est un espoir
Quand il me manque
Je ne sais plus ce qu’il faut croire
Quand il me manque
Tout de lui résonne en moi
Et jusqu’à ma voix

 

Parfois on se retrouve un peu plus tard
Et la flamme est toujours dans nos regards
Alors si il doit me manquer, tant pis
Je l’attendrai ici
Car je ne mens qu’à moi
Si je dis je ne manque de rien sans lui

 

 

 

 

5361168901.gif

 

 

 

 

La Fidélité

Quelque soit le garçon, quelque soit le moment
Je l’aime, à ma façon
Je l’aime toujours à fond
Je le trouve, tout le temps, toujours et souvent
Si d’aventure j’attends c’est jamais longtemps, longtemps

 

 

3,4
C’est seulement comme ça que je suis fidèle
Seulement comme ça que je dis je t’aime
Mais seulement comme ça que je suis fidèle
Seulement comme ça que je dis je t’aime
Je t’aime, pas du tout, à la folie, passionnément
Que ce soit tendrement
Que ce soit violemment
C’es toujours l’accord avec tout mon corps
Je l’aime à ma façon
Mais toujours passion
Dans l’espace de ces bras
Mais jamais au-delas

 

 

3,4
C’est seulement comme ça que je suis fidèle
Seulement comme ça que je dis je t’aime
Mais seulement comme ça que je suis fidèle
Et seulement comme ça que je dis je t’aime
Je t’aime, pas du tout, à la folie, passionnément
Je t’aime, pas du tout, à la folie, pas du tout

 

 

3,4…

 

 

 

5361168901.gif 

 

 

 

Je Sais Jamais

Je sais jamais si tu ris si
Tu ridiculises et délires
Nos regards nos amours sans heures
Ou moindres heurts à attendrir
Si j’arrive à rivaliser
Pour l’or de rares avenirs

 

Je sais jamais si ta caresse
Est l’encas resté sans saveur
Un oubli, un geste à la place,
Réservé à celle de ton coeur
Si je dois retrouver l’adresse
Des rendez-vous manqués moqueurs

 

Je voudrais m’asseoir avec toi
A la terrasse d’un café
Je voudrais m’essayer parfois
A vivre nos nuits de journée
Sans cache-cache maladroit
De l’ombre à l’ombre s’inviter
Même si les regards nous rattrapent
Quand la lumière sur nous dérape
Souris le temps suspend son vol
Trois pages figées…puis s’envolent
Souris ses mots battent de l’aile
Trois pigeons flanchent…
Et puis s’en veulent…

 

Je sais jamais si tu t’appliques
A l’évoquer sans magnifique
L’autre contre qui tu me troques
Parce que tes sentiments s’étriquent
Si je provoque en toi l’attaque,
D’ un coeur trinquant à contre-éthique

 

Je sais jamais s’il me dévoile,
Si à sa vue j’ai de l’éclat
Si la pensée de moi l’éveille,
L’aveu de ma peau sous les doigts
Si à son coeur il met des voiles
Y’a si peu d’ »il » qui vole à moi

 

Je voudrais m’asseoir avec toi
A la terrasse d’un café
Je voudrais m’essayer parfois
A vivre nos nuits de journée
Sans cache-cache maladroit
De l’ombre à l’ombre s’inviter
Même si les regards nous rattrapent
Quand la lumière sur nous dérape
Souris le temps suspend son vol
Trois pages figées…puis s’envolent
Souris ses mots battent de l’aile
Trois pigeons flanchent…
Et puis s’en veulent…

 

Je sais jamais, je sais jamais
Si tu voulais, si j’aimerais…

 

 

 

 

 

5361168901.gif

 

 

 

 

 

Est-ce Que Tu Le Sais ?

Quand je pense je pense à toi Si je danse, tu danses déjà 

Je te croise quelquefois Tu me toises même pas

 

 

 Qu'elle est lourde cette croix Je m'en mords encore les doigts

 Si je plane je reste en bas Quand je sors je meurs de froid

 

 

Est-ce que tu le sais ?

Est-ce que tu le sens ?

Est-ce que tu le sais ? 

Est-ce que tu le sens ?

 

 

 Même à moitié saoul Sans toi en dessous Je suis moitié moi

 Quand je parle je parle bas Si je marche c'est un faux pas 

Quand je prie je prie pour toi Si je crie je crie pourquoi ?

  Quand je sais je ne dis pas Quand je brûle je ne brille pas

 Si l'on ne meurt que deux fois La première est loin déjà

 

 

 Est-ce que tu le sais ?

 Est-ce que tu le sens ?

 Est-ce que tu le sais ?

 Est-ce que tu le sens ?

 

 

 

 Je ne suis plus saoul Juste à moitié fou Juste à moitié moi

 

 

 

 

 

5361168901.gif
 
 
 
 
 
 
A Celle
 
 

Tu dors, happé par des rêves Où elles t'offrent sans remords Le sucre, la sève

 

Mais sans ce coeur...qui bat 
Se bat...contre toi 
   

Tu dors, et nulle conscience 
Ne saura t'éveiller
 
 
Pas son mal en silence 
Qui tâche l'oreiller...tu l'as 
Déjà...presque oubliée
 
 
A celle, qui a perdu l'estime 
Pour elle même qu'on abîme 
Parce qu'elle est la femme d'une vie
 
 
A celle, dont la fierté rend l'âme 
Pour un fantasme d'homme 
Qui lui a dit "je t'aime", avant.
 
 
A elle, dont le visage inspire 
La pitié ou le rire... 
Qui nourrit les bavards...souvent
 
 
Tu lis, les lueurs inquiètes 
Qui troublent ses regards 
Ces silences qu'elle te jette 
En cris de désespoir...tu pars 
Sans voir...l'amour épars.
 
 
A celle, qui a perdu l'estime 
Pour elle même qu'on abîme 
Parce qu'elle est la femme d'une vie
 
 
A celle, dont la fierté rend l'âme 
Pour un fantasme d'homme 
Qui lui a dit "je t'aime", avant. 
A elle, à l'instinctive mère 
Qui pour ses enfants chers 
A choisi de se taire...un temps !
 
 
Oh... à celle, qui se fuit du regard 
Pour elle il est trop tard
 
 
Puisqu'elle était la femme d'une vie    

A celle qui s'oublie sous le fard 
Pour un fantasme rare 
Qu'il lui dise "je t'aime" à temps 
A elle...oh oh à elle 
Ooh... 
 
 
 
 

5361168901.gif

 

medecin.cantalien |
Samclaude ou bien? |
Mes chats Devon Rex et Cha... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Muse
| Virginie et Guillaume
| récits