être soi-même

Bienvenue sur mon blog

8 février, 2007

Prisonière de ton absence…

Classé dans : L'absence — nacydymeg @ 10:46

amiti.gif

N’essayez pas de savoir des choses sur ma vie réelle privée par l’intermédiaire de ce que je raconte là, vous perdriez une bonne partie de votre précieux temps. L’essentiel c’est que l’absence fait rage. L’absence d’un instant.

 L’absence d’une nuit. L’absence d’une poignée de jours. Jusqu’à l’absence qui dure toute une vie. Cette vie qui serait tellement plus simple si l’on ne ressentait pas l’absence. Tellement plus simple si nous étions absent à l’absence. Être ailleurs pendant qu’elle est là.

Si seulement nous pouvions être absent au moment où l’absence passe. Ne pas répondre au téléphone quand elle vous appelle. Ou plutôt qu’elle ne vous appelle pas. Pourquoi ne pas dormir avec les bonheurs du quotidien à l’esprit et les bonheurs du lendemain dans le cœur ? Parce que les gens heureux n’ont rien d’exceptionnel. Et que l’on préfère s’accrocher à la moindre parcelle de malheur comme si elle allait faire de nous des êtres hors du commun.

Comme si se plaindre allait attirer vers nous la grâce de Dieu ou la grâce d’une simple personne, qui passait par là, qui n’a pas vu la lumière mais qui est entrée quand même. La plus belle des dignité, c’est la dignité de la tristesse.

Elle est si difficile à atteindre. Apprendre à vivre, ce n’est pas tant apprendre à mourir, c’est surtout apprendre à souffrir pour transformer cette souffrance en quelque chose de vivant. Alors, la véritable exception, c’est celle des gens malheureux heureux.        

c’est une douleur sourde, l’absence, sourde et violente, une souffrance réelle une envie de hurler

de s’entendre souffrir , mais on ne peut plus parler ni crier ni même parler, on ne peut que faire semblant, faire semblant de vivre l’absence, faire semblant que tout va bien, qu’on est heureux alors qu’on est lacéré dans tout son corps, dans toute son âme et pardessus tout dans son coeur…

Pourtant, on lutte, sans cesse et pour toujours en attendant la fin de cette souffrance tellement cruelle…. mais s’arrêtera-t-elle un jour cette souffrance?????

Longtemps je serais prisonnière de ton absence…..

 

medecin.cantalien |
Samclaude ou bien? |
Mes chats Devon Rex et Cha... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Muse
| Virginie et Guillaume
| récits