être soi-même

Bienvenue sur mon blog

29 mars, 2008

création: avec toute mon affection

Classé dans : L'amitié — nacydymeg @ 22:36

 

 

 

 

 

cartechatonscra.gif

 

 

nacydymeg.gif

 

9 février, 2008

L’ANATOMIE D’UN VRAI AMI

Classé dans : L'amitié — nacydymeg @ 21:23

amiti.gif 

 

 

 

Yeux:
Vous verront toujours tel que vous êtes réellement, votre vrai visage.
Verront toujours le MEILLEUR en vous.

 

Oreilles:
Les aura toujours ouvertes pour écouter,
pour réellement entendre ce que vous dites.

 

Bouche:
Pour toujours vous dire la vérité et donner ses pensées.
Pour aider à parler même quand rien ne va.
Pour reconnaître quand vous faites quelque chose de bien.

 

Épaule:
Vous l’offrira quand vous en avez besoin d’une pour pleurer,
Sera votre force quand vous trouver les choses difficiles à porter.
Vous laissera toujours vous appuyer sur elle

 

Coeur:
Pour vous aimer tel que vous êtes et non pour juger.
Aura toujours une place pour vous.

 

Mains:
Pour tenir les votres quand vous avez besoin d’un guide
Pour les prêter quand vous avez besoin d’aide, pour vous aider quand vous pouvez tomber.
Pour montrer l’amour au travers d’un simple toucher.

 

Bras:
Vous fera toujours sentir confortable et accepté dans les siens.
Vous offrira toujours une étreinte quand vous en avez besoin.
Vous réchauffera quand vous aurez froid.

 

Pieds:
Pour marcher avec vous partout dans votre vie
Pour être le vrai meilleur ami qu’ils peut être.

 

« Soyez gentil ceux que vous rencontrez dans votre croissance
parce que vous pourriez avoir besoin d’eux dans la descente. »

 

 

jetaime.gif

 

 

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*
« Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement. »
Eleanor Roosevelt
*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

 

6 juin, 2007

Toi mon amie,

Classé dans : L'amitié — nacydymeg @ 10:05

null

 

 

 

Toi, mon amie, tu es celle qui se reconnaîtras  qui m’a tendu les bras;
Toi mon amie, tu es celle qui a dit oui à mon amitié, à l’amour et non à la manipulation.
Toi mon amie, tu es celle qui reconnait mes souffrances et mes silences et qui sait attendre le bon moment pour me parler.

 

Toi mon amie, tu es celle qui sait écouter 100 fois les mêmes histoires comme si c’était la première fois.
Toi mon amie, tu es celle qui peut lire autant dans mes yeux que dans mes paroles.
Tu es aussi celle qui ne profite jamais de ma faiblesse à ton avantage.
Celle qui me permet de pleurer en ta présence.

 

Toi ma meilleure amie, tu te reconnaîtras,  tu feras la moue en lisant, mais tu resteras toi.
Pour tout ce que tu es, merci à toi d’être là…

 

 

 

brose.gif

 

Nathalie.D ( avec l’aide du net)

Un ami, Une amie,

Classé dans : L'amitié — nacydymeg @ 9:41

null

Un(e) vrai(e) ami(e), c’est quoi ?

S’il t’est déjà arrivé de te rendre compte que certains de tes « amis » n’en étaient pas, si tu dis « mon ami » à propos du premier venu, si l’amitié te semble bien difficile à entretenir, c’est peut-être que tu te trompes sur sa définition. Alors avant de se lancer dans un petit guide pratique de l’amitié, on va commencer par se poser la question : un ami, un vrai, qu’est-ce que c’est et comment le trouver ?

Un ami, c’est un allié

Un ami, c’est d’abord un allié, c ‘est à dire quelqu’un qui se réjouit vraiment de ton bonheur et de ta réussite. C’est aussi quelqu’un qui va faire ce qu’il peut, quand il le peut pour aider ta réussite ou ton bonheur. Pas tout le temps, pas à n’importe quelle condition, mais en fonction de ses contraintes et du rythme qu’a sa vie à lui. Un ami, c’est simplement quelqu’un qui a envie de t’aider à être heureux, parce que te voir épanouie fait partie de son propre équilibre.

Attention, pourtant. Méfie toi des gens qui t’aident pour te posséder, ou uniquement pour que tu leur renvoies l’ascenseur : l’amitié, ça n’est pas une boutique dans laquelle tu vends de l’affection ou du service. Ca, il faut toi aussi le garder en tête, pour apprendre à donner sans forcément attendre de retour. Sans que cela charge tes amis d’une quelconque « dette » envers toi. Surtout, ne fais pas les choses pour obtenir toi-même quelque chose. Ca, ça n’est pas de l’amitié, c’est du marchandage. La vraie amitié, c’est aider l’autre « gratuitement », juste parce que son bonheur à lui est un peu ton bonheur à toi.

Les amis, on met parfois du temps à les trouver

Par peur du vide et de la solitude, par peur de ne pas être « normal », on a tendance à vouloir à tout prix s’entourer, quitte à n’avoir pour « amis » que des gens ‘toxiques ». Ce réflexe, il faut s’en méfier. D’une part, parce qu’il se peut très bien que tu te laisses miner, bouffer par ces faux amis. D’autre part parce qu’en s’entourant d’une foule de personnes dont on ne partage pas vraiment les valeurs et qui ne sont pas rééllement ses « alliés », on finit par ne plus avoir assez de place et de temps pour faire entrer dans son monde des gens qui en valent vraiment la peine.

Or, des gens vraiment précieux, qui te donnent de l’énergie, qui t’inspirent, te soutiennent, te complètent, c’est plus rare qu’on ne croit. Et pour les trouver, il faut du temps et de la patience. Il faut donc accepter d’être plus « sélectif » dans ses amitiés, quitte à avoir moins d’ »amis ». Ce travail-là peut paraître difficile et long, pourtant il paie à la fin. Car au fur et à mesure, tu n’auras autour de toi que des gens en qui tu peux faire confiance, des gens « bienveillants » et heureux que tu t’épanouisses.

Ton ami ne doit pas être ta chose (et vice versa)

La grande erreur qu’on fait tous à un moment ou à un autre, c’est de croire qu’une amitié peut être exclusive. On attend alors d’un ami qu’il soit tout. Qu’on se ressemble point par point, qu’on ait les mêmes goûts, qu’on fasse tout ensemble. Qu’il n’y ait jamais de clash, jamais de malentendu et… Qu’on ait notre ami pour nous seul.

Cette vision de l’amitié est à la fois illusoire et très dangereux. Car à force de tout attendre de l’autre et de le considérer comme un miroir de soi, on finit par étouffer la relation. Un peu comme dans un couple, quand on est trop exclusifs, on se refuse le droit d’avoir d’autres activités, d’autres amitiés, d’autres influences. Résultat : soit on finit par étouffer et ne plus avoir rien à se dire, soit l’un des deux souffre d’être la chose de l’autre.

Dis-toi bien qu’on n’a pas besoin de tout partager avec quelqu’un pour construire une amitié durable. On peut avoir de grands points de divergences, de grandes différences, mais être complémentaires. On n’a pas besoin non plus besoin de tout faire ensemble pour que l’amitié soit forte et résistante. Au contraire, quand chacun voit d’autres amis, mène ses propres activités, on s’enrichit encore plus. On apprend de l’expérience de l’autre et de ses différences… Bref, on fait vivre l’amitié et on la nourrit. C’est plutôt rassurant, non ?

Pour conclure, en amitié comme ailleurs, n’exige pas trop de toi et des autres. Donne, et puis vois sur quoi ça débouche. Et ne te décourage pas si parfois, tu donnes de toi à des gens qui ne te méritent pas : c’est le jeu, après tout.

 

medecin.cantalien |
Samclaude ou bien? |
Mes chats Devon Rex et Cha... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Muse
| Virginie et Guillaume
| récits