être soi-même

Bienvenue sur mon blog

19 mai, 2008

Souviens toi…

Classé dans : Lettres,Poèmes — nacydymeg @ 19:54

jetegarde.gif

 

 

Souviens- toi…

 loin des regards,  dans nos premiers instants d’émois…

 tu m’a fait danser doucement,…

 tourner…

 et puis tu m’as enlacé tendrement,…

 mes lèvres dans ton cou….

je ne t’ai pas dit ou mes désirs m’emportaient…

mais tu as rougis et tu es parti….

Tu devais nous sauver de ce désir qui nous cassait tous les deux, tu te souviens?

Aujourd’hui je me bats pour toi,…

 pour moi,…

 et pour ceux qui sont tout pour moi….

mon silence est peut être une souffrance…

  cet amour fait souffrir,  comme tout autre amour et nous en faisons chaque jour le constat…

Il faut se libérer,…

 aujourd’hui je ne suis plus désespérée,…

 c’est toi qui as tout gâché et j’ai assez pleuré,…

 toi en silence…

  moi en ta présence…

cette chanson qui nous a fait pleurer…..tu te souviens?

 ce n’est pas si lointain…

on s’est aimé,

 on s’est quitté

 tous ces instants volés,

 passionnés…

 souviens toi….

Aujourd’hui, c’est moi qui part,…

  qui nous sauvent de ce désir et cet amour impossible,

 nous ne sommes plus en émois…

enfin je crois…

Nathalie.D

nacydymegfeu.gif

6 juillet, 2007

Lâcher prise face à la souffrance

Classé dans : Lettres,Psycho — nacydymeg @ 13:45

fleursfin1.gif 

 

Tout ce que fait l’être humain est fait dans le but d’être heureux.
Directement ou indirectement.
Même si votre travail ne vous plaît pas, vous le faites dans le but de gagner de
l’argent et ainsi pouvoir entre autre vous payer des choses qui vous font plaisir.
L’humain recherche par tous les moyens le bonheur et tente par tous les
moyens d’échapper à la souffrance. C’est bien normal, qui aime souffrir A part ceux qui y trouvent du plaisir et dans ce cas ils ressentent le bonheur
dans cette souffrance. C’est pour cette raison que c’est très difficile
d’accepter la souffrance. Même si vous cherchez à la fuir ou à l’étouffer,
vous n’y arrivez pas, elle est toujours présente même si vous la masquez.
Si vous souhaitez la dépasser, il vous faut y faire face en acceptant de la ressentir.
Ressentez là et observez ce que vous ressentez sans analyser, sans vous laisser
entraîner par le mental vers les circonstances qui ont déclenché cette souffrance.
Si des pensées viennent, laissez-les être là sans les nourrir,
sans vous attacher à elles et reportez votre attention sur le corps.
Restez présent à tout ce que vous ressentez.
Le fait d’observer, va vous permettre d’être détaché.
Lorsqu’on est observateur, il se crée automatiquement une
distance entre l’observateur et le sujet observé ( la souffrance ).
On n’est plus à ce moment là identifié à cette souffrance et on perçoit cela
comme une création que l’on crée soi-même à chaque instant et que l’on
maintient en vie par l’énergie qu’on lui insuffle au moyen de la pensée.
Autorisez-vous maintenant à lâcher prise, ne la nourrissez plus de vos pensées,
ne lui insuffler plus d’énergie, laissez cela se dissoudre en étant simplement
une présence témoin. L’obscurité ne résiste pas longtemps à la lumière de la présence.
Ce qu’il convient également d’accepter lorsque l’on souffre
c’est la réalité de l’instant présent.
Pourquoi est-ce que l’on souffre la plupart du temps ?
Parce que la réalité de ce que l’on vit a changé et qu’on a du mal à accepter
cette réalité, on s’accroche au passé et aux souvenirs.
Ou alors notre réalité ne change pas et on voudrait tellement
que cela change en se projetant dans le futur.
Accepter la réalité, c’est accepter les changements qui se sont produits ou pas
dans notre vie et ensuite regarder si l’on peut améliorer la situation.
Lâcher prise c’est accepter la réalité de l’instant présent
afin d’être et d’agir sans le poids du passé et du futur.
A ce moment là, la vie coule librement à travers nous pour
permettre d’exprimer au mieux notre véritable nature.
Accepter est le premier pas vers le lâcher prise.

fleursfin1.gif

- Totem -

22 avril, 2007

Faire semblant

Classé dans : Lettres — nacydymeg @ 14:40

 

Faire semblant dans Lettres rad055ED 

 

il faut être complètement fou pour penser que rien ne peut nous atteindre.  faire semblant voilà ce qu’il faut pour réussir dans cette vie pour rien ne craindre. Sourire, même rire quand tout va mal quand tout bascule, quand l’envie de vivre devient soudain une envie de cri!

Il faut faire semblant, semblant d’aimer semblant de penser semblant d’être heureuse jusqu’a ce que vos forces vous lachent et vous rendent l’existence creuse parce-que on n’est plus soi a force de jouer.  Rien n’est gagné, tout est toujours à prouver…

Mais que faut-il faire pour être écoutée?  entendue?  Nous donner l’envie d’avoir envie, envie de vivre, l’envie d’aimer et surtout d’être aimée pour ce que l’on est!

Lâcher prise et être soumise…enfin, faire semblant d’être soumise tout est faux dans cette vie, même devant ceux que vous aimez plus que tout au monde plus que votre vie même et c’est peu dire…ne pas leur dire votre souffrance pour les préserver de ce monde de dingue là ou c’est chacun pour soi, leur faire perdre la foi!

Taire, sa souffrance taire son désir taire ses envies taire sa force, sa faiblesse à outrance…

Nathalie.D

 

 

 

shimmeringsunset.gif

18 avril, 2007

Cette souffrance

Classé dans : Lettres,Poèmes — nacydymeg @ 19:11

Cette souffrance dans Lettres radC002C 

rad6743D dans Poèmes

 

 

Comment expliquer cette souffrance?  Cette plaie ouverte que tant de femmes éprouvent un moment ou à un autre, elle prend l’apparence d’une immense douleur à l’endroit du coeur.

Cette souffrance qui étouffe la joie et notre être qui nous empêche de vivre qui nous enlève cet appétit et ce gout de tout!

Le mal est si fort qu’on voudrait tant que cela se termine enfin!  Cette lourde souffrance nous confond tant dans l’errance de l’âme ,  une souffrance interminable tellement minable!

Passer ses nuits au bord des larmes même si cette vie n’est pas un drame moi je râme, je ne serais jamais libérée mais emprisonée!

Bref, je suis condamnée!

Nathalie.D

rad6743D

12
 

medecin.cantalien |
Samclaude ou bien? |
Mes chats Devon Rex et Cha... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Muse
| Virginie et Guillaume
| récits